12 – 16 mars 2018 » Atelier en analyse géométrique et Conférences Nirenberg de Eugenia Malinnikova

Organisateurs de l’atelier: Pengfei Guan (McGill), Alina Stancu (Concordia), Gabor Szekelyhidi (University of Notre Dame), Jérôme Vétois (McGill), Ben Weinkove (Northwestern University) 

L’analyse géométrique a connu plusieurs développements majeurs ces dernières années. Quelques-unes des découvertes les plus spectaculaires ont été faites dans la dernière décennie, notamment les travaux de Perelman sur le flot de Ricci introduit par Hamilton et ses résolutions de la conjecture de Poincaré et de la conjecture de géométrisation de Thurston  ; la résolution par Brendle de la conjecture de Lawson  ; et la résolution par Marques et Neves de la conjecture de Willmore. C’est un moment idéal pour réunir les mathématiciens de ce domaine afin d’échanger sur les nouveaux résultats, favoriser les collaborations, et permettre de nouvelles découvertes.

Cet atelier se concentrera sur les principaux domaines actuels de l’analyse géométrique, notamment, mais pas seulement, les équations géométriques d’évolution, les surfaces minimales, la géométrie conforme, les structures complexes, la géométrie de Kähler et les applications à la relativité. Un thème important dans ce domaine a été le développement et l’utilisation des techniques sophistiquées de la théorie des équations aux dérivées partielles pour étudier des phénomènes naturels provenant de la géométrie.

Organisateurs des conférences Nirenberg: Pengfei Guan (McGill), Dima Jakobson (McGill), Iosif Polterovich (Montréal), Alina Stancu (Concordia)

La série de conférences Nirenberg du CRM en analyse géométrique est organisée annuellement depuis 2014. Cette série de conférences a été nommée ainsi en l’honneur de Louis Nirenberg, un des plus éminents spécialistes en analyse géométrique de notre temps. Les conférences de 2018 seront données par Eugenia Malinnikova, professeure à l’Université norvégienne de sciences et de technologie à Trondheim. Les contributions de Malinnikova incluent des travaux novateurs réalisés conjointement avec A. Logunov sur la géométrie nodale des fonctions propres du laplacien, qui ont mené à la preuve de deux conjectures importantes de ce domaine mathématique dues à Shing-Tung Yau et Nikolai Nadirashvili. Les réalisations scientifiques de Eugenia Malinnikova ont mené à l’obtention d’un Clay Research Award en 2017 et à une invitation comme conférencière à l’ICM 2018 de Rio de Janeiro.

10 – 28 septembre 2018 » Les différentes facettes de l’intégrabilité

Organisateurs: Jacques Hurtubise (McGill), Nicolai Reshetikhin (Berkeley), Lauren K. Williams (Berkeley)

La théorie des systèmes intégrables, ayant ses sources dans les symétries, a des liens intimes avec une panoplie de domaines des mathématiques. Parfois ces liens sont directs, mais parfois ces liens sont plus complexes, et même difficiles à rendre explicites.  Quelques-unes de ces interfaces, entre l’intégrabilité, la géométrie, la théorie des représentations et les probabilités seront les sujets dominants de cette conférence et de ses activités satellites. Les thèmes à couvrir comprennent le rôle des algèbres de ‘clusters’ et de leurs variétés associées dans la description des espaces de modules, les liens entre les systèmes intégrables et la théorie des représentations qui interviennent entre dans des domaines tels que les groupes quantiques et la quantification des espaces de modules, et les interfaces fascinantes entre la théorie des probabilités, la combinatoire et la théorie des systèmes intégrables qui interviennent dans plusieurs processus liés à des modèles de mécanique statistique.

La première semaine sera vouée à des cours préparatoires pour étudiants des cycles supérieurs, ainsi que quelques séminaires de recherche et discussions. La conférence aura lieu la deuxième semaine. Des discussions de recherche et des séminaires continueront la troisième semaine, avec des cours pour les étudiants qui feront le suivi.

1 – 30 juin 2019 » Algèbre homologique, analyse microlocale et géométrie symplectique

Organisateurs: Emmanuel Giroux (UMI CNRS-CRM & ENS Lyon), Stéphane Guillermou (Grenoble Alpes)

Le but de ce programme scientifique sera de présenter et discuter les développements récents dans les applications de l’analyse microlocale des faisceaux à la géométrie symplectique. On s’intéressera tout spécialement au travail de Dmitry Tamarkin, le chercheur en résidence pour ce programme, qui donnera des exposés sur sa catégorie microlocale et ses relations avec la catégorie de Fukaya. La première semaine du programme sera consacrée à des exposés introductifs destinés à fournir aux jeunes participants les bases nécessaires. Pendant les deux semaines suivantes, Dmitry Tamarkin présentera son travail dans les séances du matin et le contenu de ses exposés sera rediscuté et approfondi dans les séances de l’après-midi. Pour finir, un petit colloque sera organisé pendant la dernière semaine du programme.

1 – 31 juillet 2019 » Expansions, algèbres de Lie et invariants

Organisateurs: Anton Alekseev (Genève), Dror Bar-Natan (Toronto), Roland van der Veen (Leiden)

Notre atelier réunira des experts travaillant sur les expansions et d’autres travaillant sur les invariants, dans l’espoir que les deux groupes apprendront l’un de l’autre et s’influenceront mutuellement. Les expansions sont des solutions d’un certain type d’équations compliquées dans des espaces gradués souvent associés aux algèbres de Lie libres.

Comme exemples d’expansions, mentionnons (entre autres) les associateurs de Drinfel’d, les solutions des équations de Kashiwara-Vergne et les solutions de problèmes variés de quantification par déformation. Les invariants qui nous intéressent sont des invariants de divers objets en topologie en basses dimensions, inspirés de l’algèbre quantique. Ces invariants sont souvent associés à des algèbres de Lie semi-simples. Les deux sujets ont émergé en même temps, aux débuts de la théorie des groupes quantiques, mais ils se sont développés séparément (dans une large mesure). Nous pensons qu’il sera très profitable de reprendre leur étude conjointe.

1 – 31 août 2019 » Variétés des carquois et théorie des représentations

Organisateurs: Joel Kamnitzer (Toronto), Hugh Thomas (UQAM)

La théorie des représentations de carquois (et d’algèbres pré-projectives reliées aux carquois) a été étudiée par des chercheurs en algèbre, alors que la géométrie des variétés de carquois a été étudiée par des chercheurs en théorie géométrique des représentations.

La présente activité thématique réunira des membres de ces deux communautés pour qu’ils se fassent part de leurs progrès respectifs et pour stimuler la recherche et la collaboration. Parmi les sujets qui seront abordés, mentionnons la quantification des variétés de carquois, les constructions de branches de Coulomb utilisant les variétés de carquois, la théorie basculante pour les algèbres pré-projectives et la catégorification des algèbres amassées.